21----------------------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

... c'est vrai que lorsque je suis dans une phase de travail intense, quand je suis complètement immergée, contrairement aux idées reçues, je ne me sens en aucun cas coupée du monde : au contraire je vois mieux, j'entends plus, je sens tout (ou presque, faut pas charrier) et c'est pour cette raison que j'avais été très intriguée par ce titre de semprun "l'écriture ou la vie" même si, à la lecture, on comprend évidemment très vite ce qu'il entend par là. Mais, pour moi, qui écris pour d'autres raisons dans un autre contexte, ces périodes-là, c'est ma vie qui se déplie en éventail.

Publié dans kommen kon krée

Commenter cet article