28--------------------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

je tiens au narratif. Mais je lui donne du fil à retordre. Je lis, je lis ceux qui lisent, je suis les interrogations narratif-pas narratif, lyrique-formaliste (monstres et couillons, disait nathalie quintane) c'est passionnant. Et puis j'oublie. Et je fais ce qui  chante à ma tête.  Ce qui crie. Ce qui murmure aussi. Et ce qui ne dit rien.

Publié dans kommen kon krée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article