18------------------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

rerelu le "voyage" de Bardamu... encore une fois époustouflée par la puissance et l'originalité de cette voix. Céline avait trouvé sa voix et c'est avec cette voix qu'il s'est colleté au réel, c'est cette voix qui a dit, a montré, a révélé, a dévoilé. On comprend avec ces textes-là que la lecture est une expérience pleine, et non un loisir, un passe-temps agéable par lequel on s'instruit. La littérature c'est bien plus sauvage que ça. 

Publié dans comme en concret

Commenter cet article