-----------------------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

Elle étend le linge et lève les yeux. A sa hauteur, contre la cheminée de l'immeuble, en face, un couple de goélands gueule de concert. Lorsqu'elle rentre rapide, ses doigts froids, elle les réchauffe sur ses joues.

Publié dans autres textes

Commenter cet article

fafet 13/02/2008 08:25

Il rêve de ne pas avoir à ce couché pour, dés ce soir, prendre une douche chaude en regardant la mer par cette nouvelle fénêtre.