35-----------------------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

Le texte littéraire écartèle la réalité. L'énergie et l'air y circulent à nouveau. On respire. Mais la réalité a une mémoire, un peu comme ces nouveaux tissus que l'on fait maintenant. Elle retrouve sa forme d'origine. Le travail est à reprendre à zéro. "C'est la vie !" qu'ils disent tous.

Publié dans kommen kon krée

Commenter cet article