mon béton qui s'émousse

Publié le par Juliette Mézenc

Ce que je sais : je partage les eaux. Au sud, la mer grande diffuse et gronde : elle me contamine. La preuve : mon béton qui s’émousse et s’il n’y avait que ça. Je me laisse faire. Au nord, les hommes me récupèrent pour le port, à renfort de béton aux formes toujours plus ingénieuses. Dernière en date : le tétrapode.

Je suis le lieu d’une bataille.


Plan brise lames
envoyé par gantelet



 

Je suis un être hybride à la proue de la ville, issu du croisement entre l’homme, l’industrie lourde et les éléments naturels. Eau, vent, sel. Un peu la terre, j’y ai mes pieds, un peu le feu, j’ai moi aussi vous le croyez mes vacanciers, mouclades et grillades en été.

 

 Extrait du "Journal du brise-lames"

 

 

Publié dans projet brise-lames

Commenter cet article