la vie dans les plis

Publié le par Juliette Mézenc

je relis Michaux en ce moment, toujours besoin en parallèle de l'écriture de me plonger dans un langage qui, me semble-t-il, va m'aider à trouver la voix du récit en cours, aujourd'hui le Journal du BL . Chacun de mes textes a ainsi son grand-frère : "Le cri du sablier"  de choé delaume pour "femme côté nord", "les anges mineurs" de volodine pour "poreuse", "c'est quand même pas la guerre" de maryline desbiolles pour "les voix" (faut que je trouve un titre...). Je crois que ça me rassure, ce texte tuteur que je me choisis (alors que si j'y pense, j'aurais plutôt des raisons d'être sacrément inhibée par les textes en question).

Publié dans projet brise-lames

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pagesapages 31/05/2009 11:40

Oui mais c'est beau cette idée. C'est bien le côté foutage de trouille et inspiration en même temps.