le Paradis a rejoint l'Enfer dans ma bibliothèque

Publié le par Juliette Mézenc

beaucoup pris de notes pour le journal du BL dans les cévennes, pistes et tensions entre mauvais rêves (de Mathilde) et utopies, relis L'Enfer évidemment et m'apprête à découvrir le Paradis (il était temps que le Paradis vienne rejoindre l'Enfer dans ma bibliothèque, je me dis en passant), beaucoup cogité sur l'expo aussi, avec Stéphane puis avec ThL, on a même un schéma de l'ensemble, bref des vacances idéales pour le travail avec des fins de journées au bord de gouffres frais (le gardon était mon Paradis de fin d'après-midi après l'Enfer des cauchemars de Mathilde, plutôt hard cette fille). 

Publié dans projet brise-lames

Commenter cet article

Juliette Mézenc 18/08/2009 16:39

pas toujours, cécile, pas toujours, le verbe est bien choisi : du domaine du possible c'est tout (aussi chaud à sète devant l'ordi qu'à paris j'imagine - mais en fin d'après-midi en ce moment c'est vers la mer que je vais, et à grands pas !)

cecile portier 18/08/2009 14:19

le bord du goufre est l'exact endroit ou l'enfer et le paradis se rejoignent. C'est l'endroit de l'écriture, je pense. Et je suis ravie de savoir qu'il peut être frais!