9------------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

La dimension "fantastique" de mes textes, parfois : l'idée ( a posteriori) est de créer un décalage par rapport à la réalité immédiate, celle que l'on croit connaître et partager avec les autres, de façon à déplier cette réalité, de façon à l'ouvrir, la laisser respirer. Et ainsi explorer d'autres "dimensions" (même si ça sonne un peu SF... pourquoi pas ?), d'autres pans de la réalité qui sont loin d'être inaccessibles mais que l'on néglige peut-être, que l'on ne voit pas ou plus.

Publié dans kommen kon krée

Commenter cet article