12----------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

Le plus difficile : réussir à lâcher les mots, leur lâcher la bride et donc commencer par faire taire le censeur (trop ceci, pas assez cela) qui a une fâcheuse tendance en ce moment à la ramener alors que je suis en pleine action...  

Publié dans kommen kon krée

Commenter cet article

caro 20/03/2007 00:34

mi amor, ma juju (je transpose...), rhaaaaaaa les lâcher, rhaaaaa coller des coups de pied au cul du censeur, rhaaaaa je t'ai écrit une lettre une vraie en date du pffff sais plus, longtemps, inachevée, j'y reviendrai.
ma plume bulle grave depuis des mois, j'attends, c'est pas bien comme kon krée pas vrai...
l'est bô ton espace online, pas autant que la terrasse quand même