18-----------------------------------------------------

Publié le par Juliette Mézenc

Un pas en avant trois pas en arrière c'est la politique de l'écrivaine vaine vaine dans la grotte aux échos qui lui renvoie vaine vaine et elle qui dit merdRe mais sa voix se perd et pourtant faudra bien les liquider une fois pour toutes ces personnages, ces affreux petits personnages, il faudra bien leur tordre le cou, les envelopper dans un format  A4 (parce que je vous le rappelle au jeu du marteau ciseaux papier, c'est le papier qui l'emporte sur le marteau, eh oui !) et puis les foutre à l'eau, eux, leur tragique de grande surface, leurs vices ridicules, leurs désirs pathétiques et leur envie de se supprimer... parce qu'en plus ils demandent que ça, disparaître, alors allons-y gaiement , liquidons-les sur le papier, zigouillons-les rapidement et proprement, sur quelques quoi ? 100, 150, 200 pages tout au plus, certains s'accrochent, c'est d'un pénible ! et ça radote et ça s'épanche ! humains trop humains... oui, c'est décidé, aujourd'hui je m'y remets, tout écrivain qui se respecte n'est rien d'autre qu'un serial killer qui a bien tourné... et puis peut-être réussira-t-on à en sauver un ou deux pas trop niais, pas trop méchants, qui sait ?

Publié dans kommen kon krée

Commenter cet article