Focale

Publié le par Juliette Mézenc

longue discussion hier en Arles autour de la collection Focale avec Tieri Briet et Edith de Cornulier-Lucinière. Ils me confient l'écriture du quatrième roman de la collection (celui dont il est question dans ce post). Pris plein de notes au réveil. Je pense avoir trouvé la forme qui me conviendra, celle qui d'ores et déjà aiguise mon appétit d'écrire, ma curiosité vis à vis de ce qui va se découvrir dans l'écriture. Très heureuse et touchée que Tieri (que j'ai connu grâce à ce blog, tout comme François Bon) et Edith m'accordent ainsi leur confiance.
Ah, une autre info importante : quelqu'un est arrivé ici en tapant sur google "trou du cul : un petit chemin qui sent la noisette ?". 

Publié dans comme en concret

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Juliette Mézenc 01/03/2010 08:10


c'est drôle, ce doigt de dieu qui se fourre partout me rappelle un texte que j'ai écrit il y a pas mal d'années et qui m'avait troublée... me demande comment je le lirais aujourd'hui (vais faire
des recherches !)


PhA 27/02/2010 20:34


Pas très catholique ? Décidément, le doigt de Dieu se fourre partout. (C'est pas moi qui le dis, c'est Flaubert ; Dictionnaire des idées reçues, article "doigt".)


Juliette Mézenc 23/02/2010 17:30


merci à tous pour ces commentaires qui me font vraiment plaisir... et désolée philippe je ne parviens pas à trouver une réponse à la hauteur de ta remarque à haute teneur spirituelle (des choses me
viennent mais rien de très "catholique" et dans la Région, on s'en soucie!)  


dominique boudou 21/02/2010 14:04


Bon ! Alors, au boulot ! J'espère seulement que le roman sortira en version papier. Je n'y arrive décidément pas avec publie.net
Et pourtant je sais que ce sont des textes de qualité.


Frédérique M 19/02/2010 23:22



Belle gageure que ce projet, Juliette. C'est excitant et...ça fait peur aussi, c'est le jeu. Cela me rappelle quand on m'a contactée pour écrire le livre sur l'usine Job. J'ai fait comme vous,
j'ai pris des notes, j'ai gambergé et la première chose qui m'est venue c'est la forme qu'allait prendre le livre. Bonne écriture !