saphir antalgos

Publié le par Juliette Mézenc

Saphir satyre m'attire me tire
Saphir satrape sagace me traite de garce
Saphir fakir m'aiguille
Sur ses pics je m'écorche avec placidité
Non, même pas mal, même pas mal



Plongée dans les rêves de Saphir Antalgos.
Plaisir de la rêveuse forcenée que je suis à évoluer dans les labyrinthes tracés pour nous par Cécile Portier.


Visite guidée. Nous montons queue leu leu un escalier
ciré, colimaçon paresseux. Sur chaque palier se déploie
une chambre proprette : lit fait, sous une courtepointe
de couleur vive. Petite table de chevet, lampe abat-jour
pour la notion de confort modeste, chaise à coussin,
embrasure lumineuse d’une fenêtre ouverte sur la ville.
Le propriétaire explique : cette place perdue sur les paliers,
c’était une source de revenu, c’est un service
rendu. Des étudiants louent ici, à l’année universitaire.
Une chambre par palier dans laquelle dé"lent à la
queue leu leu des visites guidées, car nous, nous ne
nous arrêtons pas, nous allons au septième étage.
J’imagine déjà la vue, la lumière de ce beau jour de
printemps sur la ville entr'aperçue par les fenêtres intermédiaires.
Au septième étage, nous débouchons sur un open-space
aveugle où les seules fenêtres visibles sont des écrans
d’ordinateurs sur lesquels se penchent des corps absorbés.
 
Autant le dire : le rêve nous balade.


Surprise (mais pas tant) de constater que Saphir et le brise-lames
communiquent entre eux dans le secret des visites guidées. Les passages que j'aimerais copier ici étant vraiment très nombreux, le plus simple est de télécharger le tout sur Publie.net. Je m'engage même à rembourser si. Peux pas faire mieux !


J'en profite pour signaler le dossier de France Culture consacré à l'édition numérique (et en prime la douce voix de monsieur bon) ainsi que le site Pages à pages qui chronique régulièrement les nouveautés de Publie.net. 

Publié dans lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cjeanney 25/02/2010 19:30


(merci  ! et un banc aussi, cause de la fatigue, tiens. Ah, c'qu'on est bien assis) Entièrement d'accord sur tout. (à ce point là, c'est même terrible. Mon troisième prénom est Papier Calque
:-))


cjeanney 20/02/2010 18:13


Oh, je suis signalée ! :-) Merci Juliette !
(et sinon, j'ai adoré Saphir Antalgos. Vraiment. Bluffée par le projet)


Juliette Mézenc 25/02/2010 17:46


oui, saphir est une pépite que je garde à portée de main, rares les livres que l'on a envie de relire à peine en a-t-on fini la lecture (et trop rares encore les critiques qui s'emploient à
défendre publie.net, un ban pour madame jeanney !)